31 août 2018
Diagnostic automatisé de la dysgraphie à l’aide d’une tablette grand public
Thibault Asselborn, Thomas Gargot, Lukasz Kidzinski, Wafa Johal, David Cohen, Caroline Jolly, Pierre Dillenbourg

Résumé

Les progrès scolaires et comportementaux des enfants sont associés au développement des compétences en lecture et en écriture. La dysgraphie, caractérisée comme un trouble de l’apprentissage de l’écriture manuscrite, est généralement associée à la dyslexie, au trouble de la coordination du développement (dyspraxie) ou au trouble du déficit de l’attention, qui sont tous des troubles neurodéveloppementaux. La dysgraphie peut gravement handicaper les enfants dans leur vie quotidienne et nécessiter une prise en charge thérapeutique.

La détection précoce des difficultés d’écriture revêt donc une grande importance en pédiatrie. Depuis le début du 20ème siècle, de nombreuses échelles d’écriture ont été développées pour évaluer la qualité de l’écriture manuscrite. Cependant, ces tests impliquent généralement qu’un expert examine visuellement des phrases écrites par un sujet sur du papier, et ils sont donc subjectifs, coûteux et peu évolutifs. De plus, ils ignorent des caractéristiques potentiellement importantes du contrôle moteur, telles que la dynamique d’écriture, la pression du stylo ou son inclinaison. Cependant, avec la disponibilité croissante des tablettes numériques, des fonctionnalités permettant de mesurer ces caractéristiques ignorées sont maintenant potentiellement disponibles à grande échelle et à très faible coût.

Dans ce travail, nous avons développé un outil de diagnostic ne nécessitant qu’une tablette de base. À cette fin, nous avons modélisé les données de 298 enfants, dont 56 souffrant de dysgraphie. Les enfants ont effectué le test standardisé BHK sur une tablette numérique recouverte d’une feuille de papier. Nous avons extrait 53 caractéristiques d’écriture décrivant divers aspects de l’écriture manuscrite, et utilisé le classificateur Random Forest pour diagnostiquer la dysgraphie. Notre méthode a atteint une sensibilité de 96,6 % et une spécificité de 99,2 %. Compte tenu des niveaux de concordance intra- et inter-juges dans le test BHK, notre technique présente une précision comparable avec les experts et peut être déployée directement comme outil de diagnostic.