18 octobre 2019
CoWriting Kazakh : transition vers la nouvelle écriture latine à l’aide de robots sociaux
Anton Kim, Meruyert Omarova, Adil Zhaksylyk, Thibault Asselborn,Wafa Johal, Pierre Dillenbourg, Anara Sandygulova

Résumé

Dans la République du Kazakhstan, la transition de l’alphabet cyrillique vers l’alphabet latin soulève des défis pour enseigner comment écrire la nouvelle écriture à l’ensemble de la population. Cet article présente le système CoWriting Kazakh qui vise à développer un robot social autonome aidant les enfants à apprendre la nouvelle écriture. Compte tenu du fait que la génération actuelle d’élèves de l’école primaire doit maîtriser les deux écritures kazakhes, cette étude exploratoire vise à déterminer quelle approche d’apprentissage donne les meilleurs résultats. Les participants devaient apprendre à un robot humanoïde NAO à écrire des mots kazakhs en utilisant l’une des deux écritures, latine ou cyrillique.

Nous supposons que la conversion mentale du mot en latin par l’enfant est plus efficace que la conversion effectuée par le robot lui-même. Les résultats rejettent cette hypothèse, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires car il est suggéré que la façon dont le pré-test a été effectué pourrait être à l’origine des résultats obtenus.