17 octobre 2019
Apprendre par l’enseignement collaboratif : une activité de coécriture multipartite captivante
Laila El Hamamsy, Wafa Johal, Thibault Asselborn, Jauwairia Nasir, Pierre Dillenbourg

Résumé

Cet article présente la conception d’une activité d’apprentissage collaboratif inédite et engageante pour l’écriture manuscrite où un groupe de participants tutore simultanément un robot Nao. Cette activité visait à tirer parti à la fois de l’apprentissage collaboratif et du paradigme de l’apprentissage par l’enseignement pour améliorer la métacognition des enfants (perception de leurs propres compétences). De multiples sondes d’engagement ont été intégrées à l’activité comme première étape pour favoriser les interactions à long terme.

Comme de nombreuses recherches portent sur les interactions sociales, l’objectif était ici de déterminer si une stratégie d’engagement axée sur la tâche pouvait être aussi, voire plus efficace qu’une stratégie axée sur les interactions sociales et l’introspection des participants. À cet effet, deux stratégies d’engagement ont été mises en œuvre. Elles différaient par leur contenu mais utilisaient la même conception multimodale afin d’augmenter la réflexion méta-cognitive des participants, une fois sur la tâche et les performances, et une fois sur le plaisir et les émotions des participants. Les deux stratégies ont été comparées à une base de référence en sondant et en évaluant l’engagement au niveau individuel et collectif, selon les dimensions comportementales, émotionnelles et cognitives, dans une expérience entre sujets avec 12 groupes d’enfants.

Les expériences ont montré que la tâche collaborative a poussé les enfants à adapter leur manière d’écrire au groupe, même si la solution adoptée n’était pas toujours correcte. En outre, il n’y avait pas de différence significative entre les stratégies en termes de comportement sur la tâche (engagement comportemental), de satisfaction (engagement émotionnel) ou de performance (engagement cognitif), la dynamique de groupe ayant un impact plus fort sur le résultat de la tâche d’enseignement collaborative. Par conséquent, les stratégies d’engagement dans la tâche et d’engagement social peuvent être considérées comme efficaces dans le contexte de la collaboration.